Comme il est décrit dans les statuts de la FIMAROSE, les missions de la fédération sont les suivantes:
  • La participation dans l’organisation, l’amélioration et l’intégration de la filière de la rose à parfum,
  • La coordination entre les différentes parties prenantes dans la filière de la rose à parfum sur le plan agricole, économique, social, touristique et environnemental,
  • La représentation des adhérents et la coordination entre eux ainsi que la défense des intérêts de la filière vis-à-vis des autorités publiques et des autres organismes et institutions nationaux et internationaux,
  • Encourager les politiques contractuelles et consensuelles entre les professionnels de la filière à travers la mise en place d’accords spéciaux sur des sujets comme:
    • La connaissance de l’offre et la demande
    • L’unification des normes de qualité comme celles qui peuvent émaner des systèmes de Signes Distinctifs d’Origine et de Qualité (SDOQ) que la fédération pourrait obtenir
  • La conclusion et l’operationnalisation d’accords et de contrats-programmes avec les secteurs de tutelle et les partenaires nationaux et internationaux,
  • La proposition et l’encouragement de programmes de recherche et de formation et l’encadrement pour améliorer la productivité du secteur et l’introduction de techniques nouvelles pour améliorer la qualité,
  • L’échange d’informations et de techniques scientifiques et l’adhésion aux organismes nationaux et internationaux intéressants pour la filière et la participation aux manifestations nationales et internationales,
  • La promotion du produit sur le plan national et international,
  • L’activation des rôles des associations et coopératives et toutes les parties prenantes de la filière,
  • L’encadrement des producteurs et l’introduction de techniques nouvelles pour améliorer la productivité et la qualité,
  • La résolution des problèmes de la filière sur le plan de la protection des produits, de la production agricole, de la transformation et de la commercialisation,
  • L’établissement d’une politique de développement durable dans la région de la rose (Kelaa Megouna)
  • La définition d’une politique de redistribution équitable de la valeur ajoutée à tous les participants dans la filière y compris les femmes,
  • L’appui des programmes de développements des organisations membres de la fédération,
  • La limitation des exportations de la matière première et l’encouragement à la transformation localement,
  • La valorisation et le développement des dimensions culturelles et patrimoniales liées à la rose.