Le 24 avril 2012, notre Fédération a signé un Contrat-Programme (CP) avec l’Etat pour un montant de 100 MDhs sur la période 2012-2020 et qui vise, entre autres, les objectifs suivants:
  • L’augmentation de la superficie plantée de 800 à 1200 Ha
  • L’augmentation de la production de pétales de roses de 2000 à 8000 Tonnes
  • Augmenter le marché de l’eau de rose naturelle

Pour ce faire, plusieurs actions sont prévues dans ce contrat-programme, comme:

  • La production et la plantation de 4 Millions de plants de Rose Damascena
  • La formation de 2000 agriculteurs aux techniques de conduite moderne et bio ainsi qu’aux techniques de commercialisation
  • La création d’une maison de la Rose pour la recherche appliquée
  • La création d’un Signe Distinctif d’Origine et de Qualité (SDOQ) pour l’eau de rose naturelle de Kelaa
Pour réaliser ce Contrat-Programme, la FIMAROSE a mis au point un Plan d’Action (PA) réparti en 7 projets. Ces projets sont une partition de toutes les actions du CP, suivis par des Commissions de la FIMAROSE et mis en oeuvre avec les partenaires institutionnels concernés. Les 7 projets en question sont:
  1. La production de plants de la rose à parfum: Ce projet vise les objectifs de production du CP. L’idée est de produire des plants de qualité qui serviront aux agriculteurs à améliorer leur productivité. Ce projet devrait permettre d’augmenter le rendement moyen actuellement estimé à 1 T/Ha vers un rendement moyen de 4 T/Ha permettant ainsi (juste à titre d’illustration) de quadrupler la production avec théoriquement la même capacité, qui elle-même est amenée à croître aussi. L’obectif visé par ce projet est d’augmenter la production de 2000 à 4800 Tonnes/an. Les partenaires dans ce projet sont: l’INRA, l’ORMVAO, l’ONSSA et l’ANDZOA évidemment qui suit de prés notre CP.
  2. La mobilisation et la distribution de l’eau: Ce projet concerne l’aménagement hydro agricole et l’installation de systèmes de distribution de l’eau. La gestion de l’eau à Kelaa reste important d’autant plus que les technologies économes d’eau existent mais ne sont pas bien utilisées dans la région.
  3. Programme de formation: L’objectif de ce projet est de permettre aux agriculteurs de s’approprier les techniques de conduite de leurs vergers. La FIMAROSE passera des conventions avec des établissements de formation pour cet effet.
  4. Construction de la Maison de la Rose: La filière se dotera d’une maison de la Rose qui permettra d’abriter une centre de recherche appliquée, des salles de conférences, un jardin expérimental, un musée, un lieu d’expositions et le siège de la FIMAROSE.
  5. Recherche et développement: L’objectif est la sélection clonale, l’optimisation de la conduite technique et la valorisation des produits de la rose.
  6. Stratégie commerciale de la filière: Ce projet contient toutes les actions promotionnelles de la filière, en commençant par une étude de marché pour définir une stratégie de promotion adaptée, qui comprend déjà l’organisation d’une version professionnalisée du Festival de la Rose, et la promotion dans les salons et foires nationales et internationales.
  7. Mise à niveau réglementaire de la rose au Maroc: Ce projet vise la mise en place du dispositif réglementaire qui permettra de réduire la fraude qui touche la filière, notamment pour l’eau de rose qui est un produit connu nationalement. La labellisation de l’eau de rose (SDOQ) et les normes techniques de contrôle de la qualité des produits de la rose font partie des actions prévues dans ce projet.
La FIMAROSE a mis en place les Commissions suivantes pour suivre ces projets:
  • Commission Festival de la Rose
  • Commission Formation
  • Commission Maison de la Rose
  • Commission Communication
  • Commission Mobilisation des Ressources Hydriques.